Mémorial de l'Anse Caffard au Diamant

Telles 15 ombres blanches courbées par le poids de notre Histoire, elles ravivent le sens à donner à cette histoire : le mémorial de l’anse Caffard.

Beyond The Beach

Memorial Anse Caffard au Diamant
C’est à l’initiative de la commune du Diamant, commune du sud de la Martinique, que ce mémorial a vu le jour. L’artiste, le sculpteur Laurent Valère a permis à la commune de rendre hommage à une tragédie, en ce lieu de l’anse Caffard, nom donné en référence à un colon Jean CAFFARD, né dans les Flandres en 1638.

C’est en ce lieu que s’est joué un drame par lequel ce mémorial nous rappelle une histoire cicatrice de notre Histoire :

«  Huit Avril 1830, vers midi, un bateau effectue de drôles de manœuvres au large du Diamant. Vers cinq heures, il jette son encre en ces eaux dangereuses.
François Dizac, géreur de l’Habitation de la Plage du Diamant, se rend compte du danger encouru mais ne peut prévenir le capitaine du navire, la houle étant trop forte. Il doit se borner à faire des signaux que le capitaine ne voit pas ou ne veut pas voir…
A 23 heures des cris et des craquements déchirent la nuit.(…)
Dizac et un groupe d’esclaves se rendent immédiatement sur les lieux. Sous leurs yeux, une vision d’horreur. Un mât de misaine surchargé d’individus affolés se brise et entraîne définitivement dans l’écume un grand nombre de personnes
Dans cette tourmente, 300 esclaves enchaînés…
Le lendemain  à l'aube, 46 cadavres dont quatre blancs furent repêchés.
Les corps des marins négriers furent inhumés au cimetière du Diamant et les africains  " à quelque distance du rivage", c'est à dire en ce lieu où s’édifie le Mémorial de l’anse Caffard. 86 captifs rescapés furent sauvés et recueillis par Dizac et les esclaves de  son Habitation… »

Statues blanches tête baissée face à la mer, ils se rappellent, ils ont vu ce spectacle. Ils l’ont aussi vécu à leur arrivée à La Martinique. Ce bateau, ces chaînes, cette traversée…
Patrick CHAMOISEAU explique que la mer dans l’inconscient collectif des antillais est celle qui les a amené à La Martinique. C’est aussi elle qui les rend prisonnier de l’esclavage, puisque les esclavages fugitifs se retrouvaient stoppés dans l’élan de liberté par cette mer par laquelle ils sont arrivés.
Cette histoire nous le rappelle.

Ils sont 15 debout face à cette mer, orientés vers le cap 110°.
Cap 110°, en direction du Golfe de Guinée, origine présumée de ce bateau négrier.
Cap 110°, Afrique, étape du dit commerce « triangulaire »
Ils sont 15 debout face à la mer, regroupés en triangle, cap 110°

Memorial Anse Caffard ville du Diamant

Le silence se mêle aux échos des alizés. Ce souffle qui vient nous envahir nous touche par ce drame.

Sculpture Memorial Anse Cafard

Ils sont 15 debouts face à la mer et vêtus de blanc, ils nous rappellent qu’ici dans la Caraïbe, les sépultures sont traditionnellement blanches. Ici reposent les 42 esclaves oubliés, inhumés en ce lieu au lendemain de ce drame…

A l’image des esclaves qui reposent en ce lieu, le mémorial de l’Anse Caffard se veut être la mémoire de tous ces hommes inconnus pris au piège de ce commerce, n’ayant jamais foulés le sol qu’on leur avait destiné.

Ils sont 15, ils s’en souviennent et leur présence nous le rappelle.



Mais groupées, recueillies face à cette mer ils nous invitent aussi à la fraternité entre les hommes

Information sur la sculpture :
Laurent Valère a réalisé ces 15 statues de béton armé avec utilisation de gravillon et de sable blanc de Trinidad et Tobago.
Hauteur : 2,50 mètres
Poids 4 tonnes par statue
Orientation 110°.

Les martiniquais se recueillent aussi sur lieu le jour de la Toussaint. Ils l’illuminent, se remémorant ces hommes oubliés…

Pour être au plus prêt des sculptures du mémorial, trouvez votre location au Diamant pour les vacances sur www.martinique-location-vacances.fr