Monastère des bénédictins à Terreville Schoelcher

Le monastère bénédictin Notre Dame du Mont des Oliviers à Schoelcher est  bien connu des fidèles de Martinique. Ce monastère est un lieu de recueillement et de prières depuis le 31 juillet 1965. Bon nombre de personnes y effectuent des retraites spirituelles.
Beyond The Beach
Le monastère a été créé par Dom Léonce Crenier qui après avoir démissionné de son rôle de prieur conventuel de St-Benoît-du-Lac, dans la Province de Québec, s'est laissé convaincre de créer un monastère en Martinique, par un autre frère bénédictin martiniquais.
Peu enthousiaste au début, il laissa ce frère écrire à l’Évêque de Martinique qui trouva l'idée intéressante.

Monastere Benedictin Terreville

La premier monastère fut installé dans les années 1947 à Saint Pierre. Malheureusement la forte chaleur, le bruit des récréations d'une école et les clameurs de la foule provenant du stade rendait le lieu peu adapté au besoin de la vie monarcable. Après des travaux, le monastère fut transféré le 31 juillet 1965. Terminé en 1968, l'église du Prieuré fut consacrée en 1972.

Organisation du monastère en Martinique

Le monastère des bénédictins de Terreville comme tous les monastères du monde est gouverné par le père prieur, secondé par le père sous-prieur. Tous les 2 sont choisis par les pères de la communauté. C'est donc 2 frères. Actuellement la communauté est composé de 15 frères.

Un moine est un homme qui recherche Dieu. Pour cela il prie. Il adore, fait des louanges, des actions de grâces, des demandes à Dieu. Il assiste à plusieurs offices (réunion de prières) dont la principale : la messe.
Pour atteindre son but, le moine vit dans le silence, retiré du monde, est pauvre, ne fonde pas de famille et obéit à des règles de vie stricte.

Le moine passe presque tout son temps à prier, mais le travail principalement manuel, fait partie de son quotidien :
Les moines de Terreville cultivent un jardin, un verger, élèvent quelques bêtes, travaillent dans des ateliers de menuiserie, garage, reliures, fabriquent des cierges et ont une petite exploitation de miel.

Hotellerie du monastère du Mont des Oliviers

Les monastères bénédictins reçoivent souvent des hôtes désirant effectuer une retraite spirituelle. Le monastère de Terreville ne faillit pas à la tradition.
4 points d'accueils sont à la dispositions des retraités :
Les frais sont laissés à la discrétion des participants et sont donnés à titre indicatif :
  • Hôtellerie Intérieure réservée aux hommes : 7 chambres individuelles (prévoir 25 Euros de frais estimatifs)
  • Maison des jeunes ou Emmanuel : 1 dortoir mixte de 30 lits (prévoir 5 Euros / nuit de participation)
  • Maison Marie Marthe : Ne peut accueillir pour le moment de couchages mais permet de faire des groupes de prières
  • Foyer Saint Benoît : 6 chambres individuelles et 3 chambres doubles réservées au femmes (32 Euros de participation)
Pour réserver il faut s'adresser au frère Sylvestre qui est le frère Hôtelier. Il est possible de l'appeler au 05 96 52 09 48 mais il est préférable de lui écrire à l'adresse suivante :
Frère Hôtelier
Monastère Notre-Dame du Mont-des-Oliviers
Terreville; Quartier Bel-Air
97233 SCHOELCHER
Il faut être conscient les retraites ne sont pas prêchées et sont silencieuses (les téléphones sont interdits sauf urgence)
Les retraités partagent la vie des moines (prière à l'église et repas au réfectoire)
Le retraité peut s'il désire, effectuer du travail manuel et demander un entretien : le préciser au frère hôtelier
Les conditions sont celles d'un monastère : toilettes et douches dans le couloir et les cellules possèdent le strict minimum : un lit, une table, une chaise et un lavabo.

Horaire des offices du monastères de Terreville

Eglise Monastere Mont Olivier Terreville

Vigiles : 5h15
Laudes : 6h30 en semaine, 07h30 le dimanche
Messe : 08h en semaine, 09h30 le dimanche
Sexte : 12h15
Vêpres : 17h15 (18h le jeudi)
Complies : 20h20

Pour aller plus loin

Retrouver nos articles de thèmes similaires :

A la découverte de l'Eglise de Balata

La messe en Martinique, Guadeloupe


Pour en savoir plus sur la vie de nos moines martiniquais, consultez le site du monastère des bénédictins de Terreville

Visionnez ce reportage diffusé par KTO le 24/05/2010 : Terreville, un monastère au coeur des Antilles

Je vous conseille les livres suivants en rapport avec le sujet :

Petite catéchèse sur les indulgences écrit par un moine bénédictin

Le Monastere Invisible de Jean-Paul II


Les bonnes salades du monastère du frère Victor Antoine D'avila-Latourrette