A la découverte des Anses du Nord du Prêcheur - Martinique

L'Ilet au PrécheurH-10 avant le grand retour sur Lyon !

Dernière aventure dans le Nord Caraïbe, en compagnie de marins-pêcheurs préchotins, Jean-Guy et son acolyte.

Webinaire GRATUIT dimanche à 18h30, heure de Paris.

Retour au Pays

A bord de deux embarcations "ti canno" nous suivons le littoral préchotin afin de vivre une expérience originale...

Jean Guy du Precheur

Au rythme des remous de la mer des Caraïbes, nous allons apprendre à connaître le Prêcheur autrement, dans l'Histoire et à travers le folklore martiniquais. Plus qu'un village de pêcheurs, la Prêcheur est une commune pleine de diversités de part l'Histoire, mais également pour ses plages aux sables noirs, pour ses curiosités géologiques et de part la présence de cétacés et de tortues que l'on peut croiser dans ses eaux.

Le Prêcheur et la Pelée

Notre balade débute au Quartier la Charmeuse. Tout en nous dirigeant vers le Nord, nous apercevons le bourg du Prêcheur, son église mais également un Clocher du 17ème siècle, offert par Louis XIV, à Mme de Maintenon. L'épouse secrète du Roi Soleil avait, en effet, un amour fou pour la Martinique et en particulier pour la commune du Prêcheur dans laquelle elle passa une partie de sa vie.

Le bourg du Précheur avec le clocher de Maintenon

Au grès de notre avancée vers les anses du Nord, nous trouvons la compagnie de tortues. Nous nous arrêtons pour en observer deux, qui remontent à la surface de l'eau.

Cap maintenant vers le quartier Les Abymes. Le nom de ce quartier est dû au fait qu'à ce niveau, la mer à moins de 5 mètres de la plage atteint brusquement une profondeur abysalle. Signe de la présence voisine de la Montagne Pelée, la majestueuse reste visible jusqu'à ce que nous allons vers l'anse Céron .

Precheur Quartier les Abymes

Entre le Prêcheur et la commune de Grand-Rivière, nous entrevoyons les multiples anses du Nord. Les plus connues sont l'anse Céron avec ses deux allées de cocotiers, l'anse Couleuvre et son habitation mais aussi des anses aux noms plus insolites comme l'anse à voile, anses des galets, l'anse à scelle, l'anse des amoureux...

Plage de l'Anse Céron au Prêcheur

Côté Mer, les falaises façonnées par les éléments nous laissent facilement  transporter par les histoires contées par Jean-Guy.

Visage gravé dans la falaise au Précheur

Nous atteignons le cap Saint Martin, le cap le plus à l'ouest de la Martinique. Il signe le chemin du retour.

En rejoignant le Prêcheur, nous faisons un détour aux abords de l’îlet la Perle, colonisé par une population diverse d'oiseaux. L’îlet La Perle s'entoure d’îlets rocheux "la pantoufle de Man Lévy" et l’îlet sous-marin.

L'Ilet au Précheur

Puis deuxième détours vers le grand large afin de croiser des dauphins. Mais les dauphins tardent à se montrer...

Nous prenons alors davantage le large... Et enfin nous les apercevons, sautant à nos alentours, nous accompagnant dans notre voyage!

Selon la saison (novembre-Juin), vous pouvez même y croiser des baleines venues dans les eaux chaudes caribéennes pour mettre bas...

L'Anse à Scelle au Prêcheur

Les balades de Jean-Guy furent une bonne surprise, pour nous qui connaissions un peu le Nord-Caraïbe. Nous avons trouvé, à travers cette balade, une manière originale de découvrir les richesses du Nord-Caraïbe en particulier de la commune du Prêcheur.

La balade se termine, à terre, par un apéro planteur, ti-punch avec nos hôtes et compagnons d'aventure.

Pour contacter Jean Guy téléphonez au 06.96.07.48.98

Webinaire GRATUIT dimanche à 18h30, heure de Paris.

Retour au Pays

Commentaires

1. Le par Marmotte56

Déçu de ne pas avoir vu la profondeur abyssale de la mer auprès un plateau littoral de 5 M environ, ce qui était annoncé sur la présentation du site sur Google...et que je présumais être la plage de les "Abimes"
J'ai trouvé ce lieu magnifique, mais sans équipement, pas de souvenir de ce "trou" phénoménal.
Kenavo (en breton bien entendu)

2. Le par Marmotte56

J'y suis retourné cette année. Cette merveille de la nature a disparu. Plus de plage de "les Abymes" : le sable et l'arbre sur la petite crique ont été "avalés", seuls restent les rochers sous 1 m d'eau !!! Le "trou" est toujours là, les poissons aussi, mais la mer est saturée de sable donc la visibilité est très réduite. Quel dommage... Le climat se détériore-t-il à ce point ???

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.